Retour à la liste

Les points forts de vos croisières fluviales Garonne-Dordogne

Publié Le 9/08/19 0 commentaires 12 vues

La Garonne et la Dordogne sont les limites naturelles de la région bordelaise. Elles se rencontrent pour former l’estuaire de la Gironde. Partez en croisière sur ces cours d’eau et retrouvez la richesse de lieux remplis d’histoire de Bordeaux à Saint-Emilion. C’est un voyage au fil de l’eau qui fera la joie des amateurs de vins. Les découvertes historiques et les pauses gourmandes agrémentent une croisière sur la Garonne et la Dordogne.

Découverte des paysages du Sud-Ouest français

Découvrez les trésors du Sud-Ouest français à l’occasion de votre croisière fluviale sur la Garonne et la Dordogne. Partez à la rencontre des vieux villages de pierre, des châteaux et des musées qui vous feront revivre l’histoire de l’Aquitaine.

Admirez la grande diversité de la Dordogne, en sillonnant les vallons et les coteaux boisés. Profitez de votre croisière fluviale pour vous ressourcer au milieu d’un patrimoine paysager de toute beauté, et pourquoi pas, assister à un cours de dégustation de vin. De nombreux domaines vinicoles organisent des randonnées et des visites-dégustations commentées.

Visite de Bordeaux

C’est sur la Garonne que débute généralement une croisière sur la Garonne-Dordogne avec croisieres.fr, à Bordeaux plus précisément. Située à une centaine de kilomètres de l’Atlantique, elle est l’une des plus grandes villes de France. Outre ce fait, Bordeaux est aussi remarquable par son patrimoine urbain. La ville collectionne le plus de monuments classés, après la capitale française. Pour apprécier pleinement le patrimoine de la cité bordelaise, un tour au port, classé patrimoine mondial par l’UNESCO s’impose.

Mais Bordeaux est bien avant tout connu pour ses vignobles produisant de vins éponymes mondialement connus. La région des grands crus de Bordeaux compte 120 000 hectares de vignes. Pour s’imprégner du patrimoine viticole bordelais, une visite de la Cité du vin est de mise.

À la découverte de l’estuaire de la Gironde

En longeant la Garonne, l’escapade aboutit dans l’estuaire de la Gironde. Cette étape recense d’intéressantes escales à l’image de Pauillac. Tout comme Bordeaux, la commune prête son nom à un vin qu’elle tire du vignoble du Médoc, une vaste plantation de plus de 1 000 hectares. Durant l’escale, la visite d’un domaine avec la dégustation de quelques nectars accompagné de fromage est généralement proposée par les compagnies de croisières.

Établie sur la rive droite de l’estuaire de la Gironde, Blaye est une autre étape de choix pour les amateurs de vin. Elle compte près de 6 000 hectares de vignobles produisant du vin rouge issu de deux cépages, le Cabernet-Franc et le Merlot. Pour les amoureux d’histoire et d’architecture, Blaye recèle un trésor incontournable, la citadelle érigée par Vauban. Une balade dans ses souterrains est une belle manière de découvrir les lieux.

Au fil de la Dordogne

L’étape le long de la Dordogne permet de découvrir des villes d’une grande richesse. C’est le cas de Libourne, campée à la confluence de la Dordogne et de l’Isle. Bâtie au 13e siècle, la ville bastide a hérité de son long passé un patrimoine bâti incomparable. Le monument le plus remarquable libournais est certainement le pont de pierre. Mais Libourne tire aussi sa notoriété de ses vignes.

La visite de ses nombreux châteaux permet de savourer des vins d’exception, mais aussi de s’initier au savoir-faire ancestral des viticulteurs. La visite de Saint-Emilion est une étape à ne pas manquer durant une croisière combinant la Garonne et la Dordogne. La cité médiévale sert d’écrin à des monuments intemporels. Elle se découvre au gré de ses ruelles jalonnées d’églises monolithes, de palais d’archevêques et de vestiges de fortification. Entre deux visites, une pause gourmande s’impose. Les spécialités culinaires saint-émilionnais comme les foies gras et les pâtés se dégustent avec un verre de vin produit dans la région.

Votre commentaire